Evian – Red Star : Sušić, vingt-trois ans après

AVANT MATCH | Pour cette huitième journée de championnat, le Red Star affronte Evian au Parc des Sports d’Annecy, et retrouve sur le banc savoyard une vieille connaissance en la personne de Safet Sušić. C’est en effet à Saint-Ouen que l’international yougoslave puis bosnien, qui a écrit une partie de sa légende au PSG, a terminé sa carrière. (Crédit photo : capture d’écran YouTube)

Quand il verra l’étoile rouge sur les maillots de ses adversaires, ce soir au Parc des Sports d’Annecy, à quoi pensera Safet Sušić ? A ce 12 juillet 1991, jour de ses premières jongles sur la pelouse du stade Bauer, lors de sa présentation à la presse ? A ses trois buts inscrits sous le maillot vert et blanc ? Ou au quart de finale de Coupe de France contre Cannes, une rencontre qui devait être la toute dernière de sa longue carrière ? Peut-être un peu à tout ça…

Une légende à Bauer

En tout cas, nul doute que la rencontre de ce mardi soir ne laissera pas insensible celui dont la légende s’est inscrite du côté du PSG, entre 1982 et 1991, une période marquée par la conquête d’une Coupe de France (1983), d’un championnat (1986) et surtout par 85 buts qui en font, aujourd’hui encore, le sixième meilleur réalisateur dans l’histoire du club de la capitale.

Si son passage au Red Star lors de la saison 1991-1992 reste moins prolifique en raison de plusieurs blessures, Sušić n’en a pas moins participé à l’histoire du club audonien, permettant son maintien in extremis en Deuxième Division et surtout à un magnifique parcours en Coupe. Cette saison là, les Audoniens atteignaient les quarts de finale de la compétition, une performance plus rééditée depuis…

Entraîneur globe-trotter

Après avoir raccroché les crampons, Sušić est devenu entraîneur et c’est dans ce nouveau costume qu’il va retrouver son dernier club. Passé par Cannes, plusieurs clubs turcs – Istanbulspor, Konyaspor, Ankaraspor… – et la sélection bosnienne (qu’il mena au Mondial brésilien), l’ancien attaquant a posé cet été ses valises du côté d’Evian, un peu par hasard.

« J’étais en train de boire un café [avec des amis], et c’est là que l’un d’entre eux m’a demandé si le club d’Evian-TG pouvait m’intéresser, racontait-t-il dans les colonnes de France Football cet été. J’ai réfléchi et j’ai dit : « Oui, pourquoi pas ? ». Et là, il a appelé le président Bakhtiar et Luis Fernandez [ndlr : ancien partenaire au PSG et conseiller à l’ETG]. Ils ont trouvé l’idée intéressante et ça s’est fait comme ça« . A l’époque, le Bosnien admettait ne pas connaître « le nom de tous les joueurs« .

Cinq nuls en sept matchs

Les sept premières journées de championnat lui ont permis au de faire connaissance avec son groupe, et le bilan est mitigé avec une seule victoire, cinq nuls et une défaite qui placent Evian à la treizième place, avec deux points d’avance sur le Red Star.

Pour la première confrontation de l’histoire entre Savoyards et Audoniens, Rui Almeida espère que ses joueurs récolteront de nouveaux points pour se donner un peu d’air, et s’éloigner davantage de la zone rouge. Il peut compter pour cela sur un groupe au complet, dans lequel ne figurent toujours pas Planté, Marie ou Lefaix.

Le groupe audonien :  Balijon, Allain – Palun, Hergault, Jeanvier, Cros, Fournier, Danilson Da Cruz, Chavalerin, Diaz, Rui Sampaio, Sliti, Makhedjouf, Kaabouni, Bouazza, Ngamukol, Plumain.

Publicités

Une réflexion sur “ Evian – Red Star : Sušić, vingt-trois ans après ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s