Lens – Red Star : jour de fête dans le Nord

AVANT MATCH | Pour son premier déplacement de la saison, le Red Star va découvrir en même temps que les Lensois le nouveau stade Bollaert, rénové pour l’Euro 2016. Un contexte particulier, qui devrait constituer une source de motivation supplémentaire pour les Sang et Or.

Affronter Lens sur son terrain pour le premier déplacement de la saison, ce n’est déjà pas facile. Mais disputer cette rencontre alors que les Artésiens et leurs supporters retrouvent le stade Bollaert, après un an d’exil du côté d’Amiens, voilà qui risque de compliquer encore la mission des Vert et Blanc.

Car pour cette deuxième journée de Ligue 2, le nom de l’adversaire du RC Lens passe quasiment au second plan dans le Nord, tant l’excitation est grande de retrouver la pelouse d’un Bollaert totalement rénové avant l’Euro 2016. Et le résultat semble prometteur, comme le montrent ces images filmées par La Voix du Nord à l’aide d’un drone.

Logiquement, plus aucun billet n’est disponible pour ce retour des Lensois à la maison, qu’on imagine festif. Des animations seront au programme,  sur la pelouse comme dans les tribunes, et le président Gervais Martel a évoqué la venue d’un invité « surprise«  pour le coup d’envoi fictif de la rencontre.

Lens soulagé d’être là

Côté sportif, c’est le soulagement qui prime à Lens en ce début de saison, car la lanterne rouge de Ligue 1 la saison dernière a bien failli être rétrogradé en National, pour raisons financières. Gervais Marel a finalement convaincu la DNCG de laisser son club en Ligue 2, une division qu’il rêve de quitter le plus rapidement possible pour retrouver les joutes de l’élite.

Lors de la première journée, les Sang et Or sont allés chercher le point du match nul face à un autre relégué, Metz, dans un match dont il est difficile de tirer des enseignements (0-0). Mais pour le promu audonien, les joueurs d’Antoine Kombouaré portent le maillot d’une équipe qui jouait deux divisions au-dessus de lui la saison précédente, favorite pour la montée.

Lensois et Audoniens se sont déjà affrontés à neuf reprises, entre 1937 et 1990, pour un total de cinq  victoires nordistes, deux du Red Star et deux matchs nuls. La dernière fois, c’était le 3 novembre 1990, déjà en Ligue 2. Les Sang et Or s’étaient imposés 4-0.

Se montrer réaliste

Et si pour les Vert et Blanc, les festivités autour de ces retrouvailles avec Bollaert représentaient un avantage ? « L’ambiance sera immense mais les Lensois auront une certaine pression qui pourrait servir au Red Star. Ce n’est pas facile de revenir dans un stade », explique Rui Almeida sur le site officiel du club.

Toujours en quête de leurs premiers points, les Redstarmen auront donc une carte à jouer. Pour espérer ramener quelque chose du Pas-de-Calais, il faudra retrouver le réalisme qui a fait défaut la semaine dernière à Beauvais, contre Créteil (0-1). Lefaix, Sliti, Bouazza rêvent tous d’être le premier buteur audonien en Ligue 2 cette saison, seize ans après un certain Abdoulaye Meïté. Alors pourquoi pas le devenir à Lens, quitte à gâcher (un peu) la fête ? Ils pourront en tout cas compter sur le soutien d’un car de supporters audoniens, qui auront la lourde tâcher d’essayer de se faire entendre.

►►► Coup d’envoi de la rencontre samedi à 14 heures. Pour ce premier grand rendez-vous de la saison, Red Star Actus vous proposera dès midi un live-tweet de cette journée, en direct de Lens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s