C’est parti !

Pour la première fois depuis la saison 1998-1999, le Red Star retrouve l’antichambre de la Ligue 1, avec un effectif renforcé mais un exil forcé loin de Bauer. Pour leurs grands débuts, les Audoniens accueilleront en effet Créteil au stade Pierre Brisson de Beauvais, dans l’Oise.

Les plus fidèles supporters du Red Star – et ceux âgés de plus de 25 ans ! – se souviennent certainement du samedi 29 mai 1999. Ce soir-là, le Red Star battait l’ES Wasquehal (2-3) au Stadium Nord de Lille. Une victoire pour rien, puisqu’elle n’empêchait pas la relégation des Audoniens en National. Qui se doutait à cette époque qu’il faudrait patienter plus de seize ans pour voir de nouveau les  Vert et Blanc en Ligue 2 ?

Enfin, après de longues années de purgatoire et une saison 2014-2015 en National maîtrisée de bout en bout, les Audoniens sont finalement de retour dans le monde professionnel. Avec des ambitions.

Une équipe stabilisée et renforcée

Car si comme tout promu qui se respecte, les Vert et Blanc joueront prioritairement le maintien cette saison, leur effectif devrait leur permettre de faire plus que de la figuration.

Pour ce retour en Ligue 2, les dirigeants audoniens ont décidé de confier les rênes de l’équipe à un nouvel entraîneur, Rui Almeida. Passé par le Sporting Portugal, il remplace Sébastien Robert, qui ré-intègre le staff technique.

Le Portugais va pouvoir s’appuyer sur un groupe complet, composé à la fois des titulaires de la saison dernière – Planté, Fournier, Marie, Hergault, Makhedjouf, Sliti, Bouazza, Lefaix… – et de nouvelles recrues, dont beaucoup en provenance de club de Ligue 2 (Tours pour Chavalerin et Diaz, Orléans pour Alijon) voire de Ligue 1 avec l’ex-Niçois Lloyd Palun.

►►► Retrouvez ici notre point sur le mercato estival du Red Star.

Et ce mélange a déjà fait ses preuves : le Red Star a remporté six de ces sept matchs de préparation – seul Dunkerque est parvenu à accrocher les Audoniens (1-1) – inscrivant au passage quinze buts. De quoi aborder sereinement le championnat, même si la différence de rythme et de niveau entre National et Ligue 2 nécessitera peut-être des ajustements…

Exilés à Beauvais

Le seul bémol – et il est de taille – c’est la délocalisation de toutes les rencontres du Red Star à domicile au stade Pierre Brisson, à Beauvais. Faute de réaction de la municipalité de Saint-Ouen, Bauer n’a pas été homologué par la LFP. Si le Red Star échappe au destin de Luzenac, les Audoniens vont devoir jouer dans l’Oise, soit à plus d’une heure de voiture de Saint-Ouen.

Pour son retour en Ligue 2, le Red Star accueille Créteil, une équipe qu’il connait plutôt bien pour l’avoir récemment côtoyée en National.  UN derby francilien qui se jouera donc loin de la région parisienne. Un système de navettes mis en place par le club et de nombreux covoiturages devraient permettre aux joueurs de bénéficier malgré tout du soutien de leurs supporters. Avec, on l’espère, un retour réussi au plus haut niveau.

Le groupe audonien : Vincent Planté, Arnaud Balijon – Romuald Marie, Jérôme Hergault, Rémy Amieux, Vitor Bastos, Rémi Fournier, Pierrick Cros – Danilson Da Cruz, Yann Boé-Kane, Florian Makhedjouf, Naïm Sliti, Kévin Diaz, Xavier Chavalerin – Kévin Lefaix, Hameur Bouazza.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s