Red Star – ASSE : bousculer la hiérarchie

AVANT MATCH | Pour la première fois depuis 2012, la Coupe de France offre au Red Star la possibilité d’affronter une équipe de Ligue 1. Et si les Audoniens ne partent pas favoris face à l’AS Saint-Etienne, un exploit n’est pas inenvisageable, malgré la délocalisation de la rencontre loin de Bauer. (Crédit photo : KevFB, Wikipedia Commons)

La voilà, l’affiche tant attendue, la rencontre dont rêvent les Audoniens depuis leurs débuts en Coupe de France. Après avoir évité les pièges tendus par les équipes d’amateurs – Puteaux, Aulnay-sous-Bois, Forbach, Noeux-les-Mines – après avoir éliminé un club de Ligue 2 – Arles Avignon – et avoir balayé Marseille Consolat, le Red Star va affronter une équipe de Ligue 1, une première depuis 2012.

A l’époque, l’ogre s’appelait Marseille. C’était déjà en Coupe de France, déjà dans une autre enceinte que Bauer, et la rencontre avait viré à la correction pour les Vert et Blanc, balayés 5-0 au Stade de France.

Pas battus d’avance

Evidemment, les joueurs de Sébastien Robert ne font pas figure de favoris face à Saint-Etienne. Mais ils ne partent pas non plus battus d’avance. Lundi, l’entraîneur stéphanois Christophe Galtier a estimé que le niveau des Audoniens était proche de celui d’une équipe de Ligue 2, comparant le club de Saint-Ouen à Tours, qui avait posé de gros problèmes aux joueurs de l’ASSE lors des seizièmes de finale (victoire 5-3 après prolongations).

Des problèmes, le Red Star a les moyens d’en créer mardi soir. En affichant la même volonté et le même état d’esprit que lors des rencontres précédentes, Jérome Hergault, Samuel Allegro, Nicolas Belvito ou Kevin Lefaix (de retour de blessure) peuvent faire douter leur adversaire du soir.

D’autant que l’ASSE n’est pas au mieux : en championnat, le club du Forez reste sur une série de cinq matchs sans victoire, et sera privé de neufs de ses vingt-et-un joueurs de champ (Clerc, Cohade, Bayal, Monnet-Paquet, Pogba blessés, Lemoine suspendu et Diomandé et Gradel pas encore rentrés de la CAN).

Au cours de leurs histoires respectives, les deux équipes se sont déjà affrontées à trente-trois reprises. Et le bilan est plutôt favorable à l’ASSE, puisque le Red Star ne compte que trois victoires contre les Verts. La dernière fois, c’était le 29 janvier 2000, en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue : les joueurs Pierre Repellini  s’étaient imposés 3-1 à Geoffroy Guichard.

Les Audoniens boycottent, les Stéphanois privés de déplacement

Reste la question du stade. Contrairement à ce que souhaitait une partie du public audonien qui rêvait d’accueillir les Verts à Bauer, la rencontre a été délocalisée au stade Jean Bouin, dans le XVIe arrondissement parisien. Le Collectif Red Star Bauer a donc appelé au boycott du match et donne rendez-vous à ceux qui le souhaitent à 19h30 devant la Mairie de Saint-Ouen pour aller suivre la rencontre dans un restaurant audonien.

Côté stéphanois, la délocalisation n’a pas non plus fait que des heureux : faute de parcage visiteurs, la préfecture de Paris a interdit aux supporters des Verts de faire le déplacement. 12.000 des 20.000 places que compte le stade Jean Bouin ont trouvé preneur. Difficile de savoir à quoi ressemblera l’ambiance à 21 heures, lorsque le coup d’envoi de la rencontre sera donné…

Le groupe audonien : Planté, Allain – Marie, Hergault, Cros, Fournier, Allegro, Ielsch, Seidou – Da Cruz, Makhedjouf, Kanté, Beziouen, Castro, Sliti – Lefaix, Bouazza, Belvito.

Publicités

2 réflexions sur “ Red Star – ASSE : bousculer la hiérarchie ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s