Red Star – Marseille Consolat : rejoindre Saint-Étienne

AVANT MATCH | Avant même d’avoir affronté Marseille Consolat, le Red Star connaît son adversaire potentiel pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Si les Audoniens parviennent à se qualifier vendredi soir, ils s’offriraient en effet une jolie affiche contre Saint-Étienne. Mais avant de penser aux Verts, il faut s’imposer face aux Provençaux…

Saint-Étienne. Les fameux Verts. Ces Verts qui évoluent à Geoffroy Guichard. Ces Verts qui ont fait rêver la France du football dans les années 70. Ces Verts qui sont actuellement quatrièmes de Ligue 1.

Si les Audoniens rêvaient d’une belle affiche, le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe de France, qui s’est tenu jeudi soir, a potentiellement répondu à leur souhait. Une récompense qui passe cependant par une condition, et pas des moindres : s’imposer face à Marseille Consolat, ce vendredi à Bauer.

Une bonne source de motivation ?

En disputant tardivement leur seizième de finale de Coupe de France, Audoniens et Marseillais ont en effet eu le droit de connaître le nom du club qu’ils pourraient affronter au prochain tour, en cas de qualification. Et Saint-Étienne constitue une belle source de motivation.

Quinze ans après son dernier seizième de finale de la Coupe, le Red Star se trouve donc à 90, voire 120 minutes d’une grande affiche. Le problème, c’est que Marseille Consolat est exactement dans le même cas de figure que les joueurs de Sébastien Robert.

Un nul pour leur dernière confrontation

Le match qui opposera les deux pensionnaires de National ce vendredi soir à Bauer s’annonce tendu. Si les Audoniens n’ont pas la mémoire courte, ils se souviennent forcément du 26 septembre dernier.

Ce soir-là, les joueurs de William Prunier – remplacé depuis par Nicolas Usai – avaient posé des problèmes aux Vert et Blanc, en ouvrant le score contre le cours du jeu, puis en obtenant finalement le point du match nul. C’était il y près de quatre mois, et c’était déjà à Bauer.

« Plus généreux que nous« 

Pas question donc de prendre l’adversaire à la légère. « Ce sont des joueurs très généreux, plus généreux que nous je pense« , confie ainsi Florian Makhedjouf dans L’Équipe de ce vendredi.

Côte terrain, les Audoniens ont tenté de compenser l’annulation de leur match à Luçon la semaine dernière avec une rencontre d’entraînement contre l’UJA Maccabi, un adversaire qui ne leur a pas posé trop de problème (victoire 3-0). Quant aux Provençaux, ils restent sur une série de trois matches sans défaite toutes compétitions confondues, avec notamment une jolie victoire contre l’AC Ajaccio (L2) au tour précédent de la Coupe.

Mais en affichant les mêmes valeurs que face à Arles-Avignon au tour précédent, nul doute que les Audoniens ne seraient pas très loin des huitièmes. Ils sera alors temps de préparer la réception de Saint-Étienne.

Le groupe audonien : Vincent Planté, Bobby Allain Samuel Allegro, Rémi Fournier, Romuald Marie, Pierrick Cros, Julien Ielsch, Jérôme Hergault, Edson Seidou Danilson Da Cruz, Massiré Kanté, Florian Makhedjouf, Farid Beziouen, Naïm Sliti, Rodrigo Castro, Alexandre Cropanese Hameur Bouazza, Maki Tall.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s