Red Star – Arles-Avignon : la magie de la Coupe

Un scénario renversant, un stade survolté et une qualification méritée : le Red Star a connu samedi après-midi une rencontre comme seule la Coupe de France peut en offrir. Vainqueurs d’Arles-Avignon, les Audoniens attendent désormais le nom de leur prochaine adversaire avec impatience. (Crédit photo : Pierrick de Morel)

Comment mieux entamer 2015 qu’en rendant hommage à 2014 ? Inconsciemment ou non, les onze acteurs audoniens de ce 32ème de finale Coupe de France ont en effet débuté la nouvelle année avec un match contre Arles-Avignon qui a étrangement rappelé les rencontres de la saison passée.

Souvenez-vous : des premières mi-temps ratées, suivies de deuxièmes périodes flamboyantes. Telle était la recette du Red Star de Sébastien Robert entre les mois de janvier et de juin 2014, ceux qui avaient vu les Vert et Blanc passer de la lutte pour le maintien à celle pour le podium. C’est exactement ce schéma que Bauer a revécu samedi, pour le premier match de l’année.

Apathiques et malmenés par Arles-Avignon en première période, les Audoniens ont regagné les vestiaires avec un but de retard, oeuvre d’Ismaël Bennacer qui avait profité de la passivité adverse pour tromper la défense du Red Star et glisser le ballon entre les jambes de Bobby Allain (26e).

Bouazza efface les doutes

Mais les joueurs du Red Star qui retrouvèrent le synthétique audonien au retour des vestiaires n’avaient plus rien à voir avec ceux des quarante-cinq premières minutes. Et afin d’effacer rapidement tout trace de doute, Bouazza décidait d’offrir l’égalisation à ses coéquipiers dès la 47e minute, sur un coup franc très mal appréhendé par Maraval, le gardien adverse.

Revigorés, les Vert et Blanc insistaient. Hergault interceptait mal de la tête un centre de Ielsch (52e), avant que Makhedjouf ne reprenne de volée le ballon pour un missile qui frôlait les montants adverses (58e).

Belvito assome l’ACA

Le salut arrivait finalement de Belvito, qui devançait tout le monde sur un centre parfait de Bellion pour envoyer de la tête le ballon dans les filets provençaux (65e). Bauer pouvait exulter : les Avignonnais, assomés, ne reviendraient pas.

Au coup de sifflet final, joueurs et supporters pouvaient fêter ensemble cette qualification méritée. Pour la première fois depuis la saison 1999-2000, le Red Star est en seizièmes de finale de la Coupe de France. Il connaîtra son futur adversaire lundi en début de soirée, pour un match qui aura lieu le 20 ou 21 janvier prochain.

Le National s’en sort bien : cinq clubs de National seront au rendez-vous des seizièmes de finale de la Coupe de France. En plus du Red Star, Boulogne-sur-Mer, Avranches, Le Poiré-sur-Vie et Marseille Consolat ont également accédé à la suite de la compétition de week-end.

 

Publicités

5 réflexions sur « Red Star – Arles-Avignon : la magie de la Coupe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s