Red Star – Arles Avignon : être à la hauteur de l’événement

AVANT MATCH | Pour la reprise, supporters et joueurs du Red Star se voient proposer une belle affiche, avec la réception d’Arles-Avignon en 32èmes de finale de la Coupe de France. Un adversaire qui joue certes dans une division supérieure à celle des Vert et Blanc, mais qui n’est pas au mieux en championnat. (Crédit photo : Pierrick de Morel)

Red Star-Arles Avignon. Pour les supporters et les joueurs audoniens, cette affiche s’annonce comme la récompense d’une double attente. La première étant celle causée par la trêve hivernale, la seconde découlant de la frustration de n’avoir pas encore connu de match à domicile en Coupe de France cette saison.

Samedi à 15 heures, le stade Bauer pourra donc doublement se réjouir, puisque les héros de Istres sont de retour à Saint-Ouen, et que ce 32ème de finale de la Coupe contre Arles-Avignon se joue sur le synthétique audonien.

Un groupe motivé

Pour préparer ce choc, les Vert et Blanc ont connu une préparation intense dès leur retour de vacances, avec une double séance dimanche, puis à nouveau lundi. Quiconque a pu assister à un entraînement au cours de la semaine a constaté l’engagement total des joueurs, une motivation confirmée par Bobby Allain : « Tout le monde veut jouer contre Arles-Avignon« , nous a confié le portier numéro 2 du Red Star.

Les joueurs à l'entraînement sur le synthétique de Bauer, lundi 29 décembre. (Crédit photo : Pierrick de Morel)
Les joueurs à l’entraînement sur le synthétique de Bauer, lundi 29 décembre. (Crédit photo : Pierrick de Morel)

Pourtant, ils ne seront que onze au coup d’envoi du match, pour affronter un adversaire qui, même si il évolue en Ligue 2, semble à la portée des Vert et Blanc.

Attention à Victor Zvunka

Car Arles-Avignon n’est pas au mieux. Actuellement vingtième et lanterne rouge de Ligue 2, l’ACA compte neuf points de retard sur le premier non-relégable, le Nîmes Olympique. Déjà compliquée, la situation a encore été ternie par une reprise difficile et le départ de trois joueurs durant la trêve, puisque Jonathan Zebina, Erwan Quintin et Diogo Rosado ont profité des vacances pour rompre leurs contrats.

Autre signe que les choses ne vont pas bien dans le Sud : l’ex-Audonien Stéphane Crucet, qui entraînait les Provençaux, a été démis de ses fonctions au profit de Victor Zvunka. C’est peut-être de là que viendra le danger pour les Vert et Blanc, puisque l’homme est un habitué des missions à risques, et connaît bien la Coupe de France pour l’avoir remportée en 2009, lorsqu’il était sur le banc de Guingamp. « La Coupe de France, c’est magique« , racontait-il d’ailleurs au quotidien Ouest France en avril 2014.

Pour un Red Star qui rêve de montée, ce test arrive au bon moment : quelle sera la différence de niveau entre le cinquième de National et le dernier de Ligue 2 ? Réponse samedi après-midi, vers 16h45, voire un peu plus tard si les deux équipes avaient du mal à se départager.

Le groupe audonien : Vincent Planté, Bobby Allain – Samuel Allegro, Rémi Fournier, Romuald Marie, Pierrick Cros, Julien Ielsch, Jérôme Hergault, Edson Seidou – Danilson Da Cruz, Florian Makhedjouf, Farid Beziouen, Naïm Sliti, Rodrigo Castro, Alexandre Cropanese – David Bellion, Hameur Bouazza, Kévin Lefaix, Nicolas Belvito.

Publicités

Une réflexion sur « Red Star – Arles Avignon : être à la hauteur de l’événement »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s