Bilan : 2014, une année riche en émotions (1/2)

CONTRIBUTION | Une fois n’est pas coutume, Red Star Actus a décidé de passer le clavier à l’un de ses lecteurs. C’est donc Nabil Nouni, supporter vert et blanc et membre du Collectif Red Star Bauer, qui dresse pour nous le bilan de cette année 2014. Retour avec un habitué des tribunes audoniennes sur douze mois riches en émotions. (Crédit photo : Nabil Nouni)

JANVIER | Paris FC – Red Star FC : l’Etoile Rouge contre attaque

Pour la deuxième fois de la saison, les Audoniens se déplacent au stade Déjerine, après y avoir été éliminés au sixième tour de Coupe de France au mois d’octobre. Une revanche « sous haute-tension » comme aiment bien le dire les journalistes.

De manière générale, les amateurs de bonnes ambiances et de beau football préfèrent éviter Déjérine. Pourtant, les supporters audoniens présents dans les tribunes du stade du Paris FC ce fameux 31 janvier 2014 n’ont pas eu à regretter d’avoir fait le déplacement…

Menés à la mi-temps 1-0 après un penalty litigieux, les RedStarmen reviennent des vestiaires prêts à tout pour arracher une victoire. Avec dans leurs rangs le grand, le beau, le vénérable Samuel Allegro. Sa tête ne lui sert pas qu’à diriger l’équipe : capitaine Sam sait aussi l’utiliser pour marquer des buts, comme à la  49ème minute de ce derby.

Un quart d’heure plus tard, le parisien Julien Chevalier est expulsé. Lee profite de cette supériorité numérique pour offrir aux 200 Red Star Fans présents un second but (72e) encore de la tête (c’est la soirée !). Mais le PéFéCé égalise dans la foulée. On pense alors que les deux équipes vont se quitter dos à dos… C’est sans compter sur Laborde, qui après un premier tir dévié par le portier parisien, récupère la balle pour la loger dans les cages adversaires.  Une soirée pluvieuse, mais une soirée heureuse qui s’achèvera par la communion entre les joueurs, le staff et les nombreux supporteurs présents dans les tribunes parisiennes.

FÉVRIER | Red Star FC – Luzenac : même pas peur !

C’est dans le costume du solide leader de National que Luzenac se présente à Bauer le 28 février 2014. Redouté de tous et destiné à rejoindre le monde professionnel, cette belle équipe ne s’attendait certainement pas au triste destin qui sera le sien quelques mois plus tard

Après une première mi-temps assez terne de la part des Audonniens, Luzenac mène logiquement 1-0. Après un discours de « Coach Robert » qu’on imagine musclé, le retour des vestiaires est marqué par un regain d’agressivité des Vert et Blanc, et Makhedjouf finit par égaliser (1-1). En cinq minutes, le surprenant Lee vient confirmer la domination audonienne avec un doublé (3-1). Luzenac réduit le score sur coup franc la minute d’après (3-2),  avant que l’incontournable Laborde n’enfonce le clou dans les dernière minutes de jeu (4-2).

Jérôme Hergault et ses compagnons n’ont rien pu faire face à une équipe et un public qui auront poussés jusqu’au bout. Luzenac a été l’une des plus belles équipes du championnat la saison dernière. La fin de son histoire ne fait pas honneur au football français.

MARS  | Red Star FC – Orléans : le match qui n’aura durée qu’un quart d’heure

Après 70 minutes plutôt fades, il faut attendre le dernier quart d’heure pour voir ce Red Star-Orléans s’emballer. Un supporter qui serait arrivé à Bauer aux alentours de 22 heures n’aurait rien raté d’important.

A la 78e minute, Orléans prend l’avantage sur un contre orchestré par Louisy-Daniel. Pas de quoi assommer les supporters audoniens, qui chantent de plus en plus fort : depuis les tribunes, on sent que quelque chose est possible. Nos vœux sont finalement exaucés cinq minutes plus tard, grâce à Alexis Lafon qui reprend de la tête un ballon mal géré par la défense orléanaise (1-1). Le match est relancé.

Cinq minutes à peine après ce retour inespéré, le jeune Laborde vient inscrire un but venu d’une autre galaxie, avec un retourné digne des plus grands. Je me rappelle avoir lâché un cri semblable à celui d’une jeune fan de Justin Bieber, ne me demandez pas pourquoi… Cette belle soirée aura démontré la détermination et la hargne qui animaient le groupe et ses supporteurs la saison dernière.

AVRIL | Red Star FC – Colomiers : un nouvel espoir

24 avril 2014 : Bauer accueille une équipe de Colomiers à la recherche de points. Les Haut-Garonnais sont relégables et ne peuvent plus se permettre de perdre. Pour les hommes de Sébastien Robert, l’adversaire a donc tout du piège.

Après 20 minutes de jeu, Colomiers s’offre la première grosse occasion du match, obligeant Vincent Planté à sortir une double parade d’exception. Dix minutes plus tard, les joueurs de William Prunier récidivent mais Planté est toujours là, avec une intervention qui fait vibrer Bauer. Le meilleur est à venir. Après un cafouillage de la défense audonnienne, Planté s’interpose mais l’arbitre siffle penalty. La tribune tremble, tous les yeux braqués sur son (ange) gardien de la soirée. Planté calcule parfaitement la trajectoire de la balle et arrête le tir d’Ettien. C’est l’euphorie en tribune où le sauveur est acclamé… mais le match n’est pas fini.

Au football, le vainqueur est celui qui marque le plus de buts, pas celui qui effectue le plus de sauvetages. Il va falloir attendre le début de la seconde période pour voir Laborde – encore lui – décocher une frappe limpide qui viendra se loger dans la lucarne adverse. Ce match va permettre au Red Star d’accéder à la quatrième place du classement. Du jamais vu depuis nos début en National. Les Audoniens reviennent de loin : qui aurait parié, début octobre, ne serait-ce qu’un kopeck sur cette remontée ? De quoi entonner ces vers biens connus des  habitués du stade Bauer :

MAI | GFC Ajaccio – Red Star FC : même quand on perd, on gagne

Pour la première fois de la saison, Ma Chaîne Sport offrait aux supporters audoniens la possibilité de suivre un match de leur équipe à l’extérieur en direct et à la télévision. Pour marquer le coup, les Red Star Fans s’étaient donnés rendez-vous dans une pizzeria de Saint-Ouen pour suivre ce combat pour la troisième place, synonyme de montée en Ligue 2.

Le Red Star commence mal ce match en encaissant un but à la 17e minute (1-0). Les Corses vont essayer de se mettre à l’abri mais les Audoniens résistent. Comme souvent la saison dernière, la mi-temps coïncide avec une remise en question des co-équipiers de Samuel Allegro. De la tête, Lee vient envoie le ballon au fond des filets corses mais l’arbitre signal un hors-jeu. Il en faut plus pour décourager le jeune sud-coréen, qui permet aux audonien de revenir au score quelques minutes plus tard(1-1). A Saint-Ouen, des morceaux de pizza sautent dans tout les sens, mais la joie va être de courte durée.

Ajaccio va finalement réduire à néant les espoirs du Red Star. A un quart d’heure de la fin, Marie provoque une faute dans sa surface de réparation… L’arbitre désigne le point de penalty, et Diedhou transforme la sanction. L’expulsion – plutôt sévère – de Lafon, entré quelques minutes plus tôt, achèvera de va mettre fin aux rêves audoniens. Malgré cette déception finale, le bilan audonien n’est pas si négatif. De relégable, les hommes de Robert ont réussi à prendre part à la lutte pour la montée, et c’est ça que retiendront les supporters vert et blanc de cette saison 2013-2014 totalement folle.

►►► ►►► Retrouvez ici la deuxième partie de ce bilan, des mois de juillet à décembre.

Publicités

Une réflexion sur “ Bilan : 2014, une année riche en émotions (1/2) ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s