Souvenir de Noeux-les-Mines

RÉTROSPECTIVE | L’affiche de la Coupe de France qui opposera dimanche après-midi Noeux-les-Mines au Red Star n’est pas inédite : les deux clubs se sont déjà rencontrés lors de la saison 1977-1978, alors qu’ils évoluaient tous les deux en Ligue 2. Gilles Saillant, véritable spécialiste du club audonien, se souvient pour nous du match aller dans le Nord, le 3 décembre 1977.

Dimanche après-midi, lorsqu’il pénétrera dans l’enceinte du stade Camille Tisserand, Gilles Saillant aura peut-être une impression de déjà-vu. Car celui qui est désormais incollable sur l’histoire des Vert et Blanc a déjà assisté à un Noeux-les-Mines-Red Star. C’était le 3 décembre 1977, lors de la 17ème journée de Ligue 2.

« Il s’agissait de la dernière rencontre avant la trêve, nous raconte Gilles Saillant. Avec à la clé le titre de champion d’automne ». Si l’homme se souvient aussi bien de ce déplacement dans le Nord, c’est pour une raison personnelle : le match avait lieu le lendemain de son vingt-sixième anniversaire.

Enjeu du match : le titre honorifique de champion d’automne

Au moment de cette dernière rencontre de l’année 1977, la situation en tête de la Ligue 2 est nette : le Red Star est deuxième, avec un point de retard sur le leader Tours. Pour être clair : une victoire et un mauvais résultat des Sudistes assuraient aux Audoniens de terminer l’année en tête du championnat.
« Nous nous sommes rendus à Noeux-les-Mines pendant que Tours se déplaçait à Poissy, se souvient Gilles Saillant. Nous espérions gagner, ce qui s’est produit« . Les Redstarmen, à l’époque entraînés par un certain Roger Lemerre, s’imposaient en effet 2-0 sur la pelouse du stade Camille Tisserand.

« Tours a perdu 4-0 !« 

« Nous étions une vingtaine de supporters à avoir fait le déplacement, et mais même après la victoire, nous ne nous faisions aucune illusion sur la possibilité d’être leader puisque Tours se déplaçait chez le dernier« , explique Gilles Saillant.

« Nous attendions les joueurs à la sortie du vestiaire pour discuter avec eux. Quelqu’un sort – je ne sais plus qui – et nous annonce que Tours a perdu 4-0. Personne n’y a cru évidemment, c’était trop gros… » Et pourtant : Poissy dernier, a bien fait tomber le leader. En cet hiver 1977, le Red Star est champion d’automne de Ligue 2. L’histoire se finira moins bien : troisième du championnat derrière Lille et le Paris FC, les Audoniens se voient obligés de déposer le bilan au terme de la saison 1977-1978, pour des raisons financières. Le Red Star doit retourner en DH.

« Ça va être la fête !« 

Dès qu’il a vu le résultat du tirage au sort de ce septième tour de la Coupe de France, Gilles Saillant n’a pas hésité longtemps avant de prendre la décision de faire le déplacement dans le Nord, 37 ans après la victoire de cet hiver de 1977.
Mais il reste méfiant : « Tout peut arriver, surtout en Coupe de France, surtout contre un petit club… et encore plus un club du Nord. » En tout cas, le supporter audonien ne se fait pas de souci : « Ça va être la fête !« 
►►► Gilles Saillant est spécialiste du club audonien. Il a déjà rédigé deux ouvrages sur le Red Star : Red Star, en collaboration avec Pierre Laporte aux éditions Alan Sutton, et Histoire d’un siècle du Red Star.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s