Violences : que s’est-il passé avant le derby ?

VIDEO | Alors que le stade Charléty commençait à se remplir, une poignée de supporters audoniens qui s’étaient donnés rendez-vous porte d’Italie avant le derby vendredi dernier a été surprise par des hooligans du Paris FC. Quatre personnes ont été légèrement blessées, tandis que trente-deux fans du Red Star étaient placés en garde-à-vue pour ne ressortir que vingt-quatre heures plus tard.

Le rendez-vous était fixé porte d’Italie à 19 heures, soit une heure et demi avant le coup d’envoi du match tant attendu entre le Paris FC et le Red Star. A l’initiative du Collectif Red Star Bauer, une vingtaine de supporters audoniens avait décidé de se retrouver pour un apéritif et pour une distribution de billets à tarifs réduits.

Sauf que ce moment censé être convivial a basculé dans la violence lorsque les fans vert et blanc ont été agressés par une poignée de hooligans arborant les couleurs du PFC. Armés de barre de fer et de fumigènes, ces derniers ont fondu sur le groupe, sous les yeux de passants choqués, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Trente-six personnes ont finalement été interpellées, dont trente-deux supporters audoniens. Placés par groupes de huit dans quatre fourgons, assis à même le sol du véhicule, ils ont été placés en garde-à-vue pendant 24 heures. Le Collectif Red Star Bauer, qui a donné sa version des faits dans un communiqué, évoque « une soirée cauchemardesque » et dénonce également des saluts nazis de la part de leurs assaillants.

Ambiance tendue dans le stade

Dans les tribunes de Charléty, l’assaut du début de la soirée était connu. Parmi les 250 supporters vert et blanc présents dans la tribune réservée aux visiteurs, nombreux étaient ceux qui consultaient régulièrement leurs téléphones pour avoir des nouvelles des blessés et des interpellés.

Plus de 200 supporters audoniens étaient présents dans le stade malgré les violences d'avant-match. (Crédit photo : Pierrick de Morel)
Plus de 200 supporters audoniens étaient présents dans le stade malgré les violences d’avant-match. (Crédit photo : Pierrick de Morel)

Après la rencontre, la centaine de CRS mobilisée pour ce match a même raccompagné les supporters audoniens jusqu’à la station de tramway la plus proche du stade afin d’éviter de nouvelles altercations. Aucun autre incident n’a heureusement été à déplorer.

Publicités

Une réflexion sur « Violences : que s’est-il passé avant le derby ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s