Bourg-Péronnas-Red Star : comme un air de déjà-vu

 VIDÉO | Le scénario offert par les Audoniens vendredi soir à Bourg-Péronnas est bien connu de ceux qui ont l’habitude de suivre les rencontres du Red Star cette saison. Avec une première mi-temps terne et une égalisation dans les ultimes minutes de jeu, le match nul (1-1) face aux Bressans en a rappelé beaucoup d’autres.

C’est bien connu, un match de football n’est jamais terminé avant le coup de sifflet final. Une formule certes un peu cliché, mais dont se sont visiblement inspirés les Audoniens cette saison : vendredi à Bourg-Péronnas, les Vert et Blanc ont fait basculer la rencontre dans les dix dernières minutes de jeu pour la quatrième fois en 2014.

Tellement prévisible

Avant le match nul (1-1) au stade municipal de Péronnas, les rencontres face à Luçon, Carquefou et Orléans avaient déjà basculé entre la 80e et la 90e minute de jeu.

Et comme bien souvent, c’est au spécialiste du money time Gaëtan Laborde que les Audoniens doivent ce retour improbable. Un scénario tellement prévisible qu’un supporter audonien l’avait même annoncé sur Twitter dès la mi-temps.

Prédiction quasi-parfaite, à une différence près : le but du jeune espoir girondin avait été précédé d’une réalisation de Bourg-Péronnas.

Boussaha, le danger permanent

Car après une première mi-temps plutôt à leur avantage, les Bressans ont en effet fini par trouver la solution, grâce à leur joueur le plus remuant vendredi soir.

Après plusieurs tentatives dangereuse (6e, 23e, 52e), Lakhdar Boussaha, bien servi à la limite du hors-jeu par son coéquipier Benmelouka, partait seul au but pour ajuster Vincent Planté d’un plat du pied contre lequel le portier audonien ne pouvait rien (71e).

« Ne jamais lâcher, toujours y croire« 

Pas de quoi cependant assommer un collectif audonien qui a pris pour habitude de ne jamais baisser les bras, et qui est donc revenu au score à la 87e minute de jeu grâce à une magnifique frappe croisée de Gaëtan Laborde.

Depuis le début de l’année 2014, près de 40 % des buts audoniens – 7 sur 18 – ont été inscrits entre la 80e et la 90e minute de jeu. Une statistique qui n’a pas échappé à Sébastien Robert, l’entraîneur du Red Star saluant vendredi la capacité de ses joueurs à “toujours y croire”.

Dommage que ces buts tardifs soient si souvent des buts égalisateurs : avec ce nouveau résultat nul, les Vert et Blanc permettent au GFC Ajaccio, vainqueur de Dunkerque (2-1), de reprendre sept points d’avance. Pour le Red Star, l’accession au podium se complique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s