National : Fréjus-Saint-Raphaël ou l’occasion de retrouver le haut du tableau

AVANT MATCH | Le Red Star reprend vendredi le chemin du championnat, avec un déplacement à Fréjus St-Raphaël. Un match déjà décisif pour la suite de la saison. Du côté du club varois, cette rencontre rappelle surtout de bien mauvais souvenirs… (Crédit photo : efc-frejus-saintraphael.com, avec l’aimable autorisation du club)

Trois points : voilà ce qui sépare le Red Star de la première partie du tableau. Trois points, c’est également l’écart entre le club audonien et son adversaire du soir, l’Etoile FC Fréjus-Saint-Raphaël.

Pour les joueurs de Sébastien Robert, le calcul est simple : une victoire, et c’est la possibilité de s’éloigner de la zone rouge et – pourquoi pas – de revoir ses objectifs à la hausse. En revanche, une défaite pourrait placer cette deuxième partie de saison sous le signe de la lutte pour le maintien.

Dynamiser la fin de saison

Fort de sa série de huit matchs sans défaite – sept en championnat et un en amical, samedi dernier face à Tours (2-0) – les Redstarmen ont toutes ses données en tête. « En janvier, février, les matches s’enchaînent. Avec des bons résultats, cela peut dynamiser la fin de saison », souligne leur entraîneur sur le site officiel du club.

Du côté de Fréjus-Saint-Raphaël, les enjeux du match ne semblent pas si importants pour la suite du championnat. ”Si nous perdons, nous ne serons pas hors course et si nous gagnons, rien ne sera fait, a expliqué à Red Star Actus Laurent David, le responsable de la communication de l’Etoile FC. A ce niveau de la compétition les enjeux ne sont pas déterminés, tout est possible.”

Le souvenir du 24 mai

Cette rencontre entre le Red Star et l’Etoile FC réveille surtout de bien douloureux souvenirs pour Laurent David, qui se souvient du dernier match entre les deux équipes. C’était le 24 mai 2013, à l’occasion de la dernière journée de National. “L’accession en Ligue 2 nous a échappé contre le Red Star, à Bauer, alors que eux jouaient le maintien”, se souvient-il.

« Pour un petit club comme nous qui avait l’occasion d’accéder à la Ligue 2 – notre Ligue des Champions – cette défaite a été un véritable cataclysme, explique Laurent David. Aujourd’hui, il y a des relents d’amertume de la saison précédente. C’est un match avec une connotation particulière”.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s